Côté rue, façade de pierre au nord

Côté jardin, exposé sud

Le Fuseau de la Madeleine (Menhir remarquable)

Le domaine des Korrigans

Visitez les marais salants de Guérande

Parc de la Brière

Parc de la Brière, promenades en barque

Sorties Nantes


Après le Fil rose, Suivez le Fil vert! En 2012, le Voyage à Nantes avait conçu un parcours artistique dans la ville matérialisé au sol par un fi l rose. Cette année, un fil vert prend le relais à partir du 28 juin 2013 pour fêter le titre de « Capitale verte de l’Europe 2013 ».
Le Voyage à Nantes l’a balisé en partenariat avec le Service des espaces verts et de l’environnement de Nantes (Seve). Sur 15 km, le public est guidé de la gare au château des ducs de Bretagne, vers les Machines de l’île, les œuvres d’Estuaire ou encore le parc des Oblates, à Chantenay…
Tout commence à la gare Nord, où des plantes spontanées, pour la plupart des espèces locales, envahissent l’espace urbain. Juste en face, l’imaginaire de Claude Ponti, auteur de littérature jeunesse, s’empare du Jardin des plantes : des personnages végétalisés oniriques investissent le site.
S’y trouvent aussi un banc géant, un salon de lecture extérieur et une nouvelle serre sur l’île aux palmiers. Juste à côté, dans la rue Clemenceau, des plantes grimpantes jaillissent à l’assaut des lampadaires, des sacs de chantiers sont colonisés par des plantes sauvages et d’autres sont transformés en fauteuils.
Ces « bigbag » sont disséminés le long du Fil vert à des endroits surprenants.

Quai Ceineray, ce sont les « Jardins à quai », imaginés dans le cadre des Floralies 2009 par Pierre Oréfice et le Seve de la Ville. Ils sont de retour avec les îles végétales flottantes et le bateau-lavoir, transformé à nouveau pour l’occasion en guinguette, dont la terrasse invite à se poser pour prendre un verre.
Sur ces jardins singuliers, les jardiniers municipaux y favorisent l’accueil de la faune en installant par exemple des abris pour les insectes ou des nichoirs à chauvesouris dans les platanes ou pour les poules d’eau et les canards sur des radeaux végétaux. Et ce ne sont que des plantes locales qui ont été choisies en collaboration avec les botanistes du Jardin des plantes pour cette installation.
Iris, joncs, carex rappellent les bords de l’Erdre et de la Sèvre, et offrent un tapis végétal exubérant au bassin Ceineray, devant la préfecture et le monument dédié aux martyrs des 50-Otages.

Sur la berge, on peut apercevoir une cabane de pêcheur. Le soir, le collectif angevin ZUR anime les quais avec une installation visuelle à base de projections d’images sur des rideaux d’eau, pour une ambiance onirique. Les Jardins à quai, c’est aussi un lieu de départs d’itinéraires et d’offres d’écotourisme avec des promenades à vélos, en canoës, barques et petits bateaux électriques.
Des visites guidées et des randonnées sont également au programme. Autre spot : le Nid, ouvert lors de l’édition 2012 du Voyage à Nantes en haut de la tour Bretagne : l’occasion de découvrir un panorama unique de la métropole verte et bleue. Magique !

Livre d’or

Abonnez-vous à notre newsletter