Côté rue, façade de pierre au nord

Côté jardin, exposé sud

Le Fuseau de la Madeleine (Menhir remarquable)

Le domaine des Korrigans

Visitez les marais salants de Guérande

Parc de la Brière

Parc de la Brière, promenades en barque

Le Calvaire de Pontchâteau


Halte spirituelle au Calvaire

Situé à moins de 300 mètres du gîte de groupe du Menhir, le Calvaire de Pontchateau s’étend dans un parc arboré de 14 ha.

Le calvaire fut érigé en 1709 par Grignon de Montfort puis détruit en 1710.

En 1822, F.Gouray, alors curé de Pontchateau, entreprit sa reconstruction.

Un chemin de croix grandeur nature ainsi que chapelles et musée accueillent le pèlerin pour une halte spirituelle.


Grignon de Montfort

Au XVIII ème siècle, c’est l’épopée du grand missionnaire Grignon de Montfort qui marque pour longtemps le terroir Pont-Châtelain et environnant : c’est le Calvaire qu’on élève à force de bras et de pierres, qu’il faut d’abord démolir par ordre de Louis XIV mais qui s’est érigé, grâce à la ténacité de nos aïeux. Pont-Château se trouvait, au moyen-âge, sur l’une des routes de Saint-Jacques de Compostelle. Une léproserie et une chapelle existaient dans la forêt de la Madeleine, à 500 m environ de la lisière actuelle. Venu prêcher dans la région, Saint-Louis Grignon de Montfort voulut marquer son passage par l’érection d’un Calvaire. Il choisit d’abord le site des « Roches- Bises » à quelques kilomètres au Nord-Ouest du bourg de Campbon. En raison de difficultés avec les Comtes de Coislin, seigneurs du lieu, il dut reporter son choix sur un site au Sud de la forêt de la Madeleine.

Les grottes

L’œuvre commencée en 1709 ne fut terminée que quinze mois plus tard.  Louis XIV, peut-être mal informé, en ordonna la destruction. Le Calvaire, actuel fut édifié au cours du XIX ème siècle. Il comprend un chemin de croix avec personnages : un groupe important rappelle l’Ascension ; des grottes représentant Bethléem, l’Agonie.   De la butte artificielle sur laquelle s’élève le Calvaire proprement dit, on fait un tour d’horizon complet embrasant la Brière, la Bretesche, la forêt du Gâvre et les rives de la Loire. Ce grandiose ensemble est le Calvaire le plus fréquenté de France. Il est complété par une Scala Sancta datant de 1891.   Des célébrations sont organisées tout au long de l’année (lors de la semaine Sainte, à l’Assomption, …) en présence de nombreux pèlerins.

source : Association Pont-Châtelaine d’Histoire Locale

Livre d’or

Abonnez-vous à notre newsletter